À Londres en juin dernier un incendie meurtrier a fait état de près de 80 morts. En France, le ministre de la cohésion des territoires Richard Ferrand a exprimé son émotion aux familles des victimes. Il a notamment proposé de participer à l’expertise de l’identification des causes de l’incendie ainsi que des facteurs de propagation du sinistre.

Il a ainsi été demandé au Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) de remettre aux autorités britanniques un rapport.

Ce rapport vise à mettre en évidence la pertinence des dispositions préventives et des dispositions de détection du risque incendie et d’évacuation des personnes.