Les risques de sinistres dans un logement sont nombreux. En font notamment partie l’explosion et l’incendie, lesquels sont la plupart du temps couverts par les assurances obligatoires souscrites par les propriétaires ou les locataires. Mais les étapes menant à l’indemnisation sont nombreuses et le chemin souvent ardu pour obtenir celle-ci. Voici quelques pistes pour survivre à ce parcours du combattant.

Savoir si l’on est couvert par la garantie « incendie et explosion »

La souscription à une assurance est obligatoire lorsque l’on est locataire d’un bien immobilier. Celle-ci doit notamment comprendre une garantie contre les risques d’explosion et d’incendie. Quant aux propriétaires qui occupent leur logement, ils ont dû souscrire une assurance multirisques habitation, laquelle les couvre contre ces deux risques.

Incendie, explosion : les démarches à entreprendre pour faire jouer la garantie

Si un sinistre survient dans le logement, il faut en premier lieu signaler le problème à son assureur, et ce, dans un délai de cinq jours suivant la survenue du sinistre. Pour être sûr d’être correctement indemnisé, ce signalement doit être fait par lettre recommandée avec accusé de réception, laquelle doit contenir obligatoirement l’identité de l’assuré (nom et prénom), son numéro de contrat, la date du sinistre ainsi que la description détaillée des dégâts. En cas d’absence de détecteur de fumée dans l’habitation, l’assurance est tenue d’indemniser le propriétaire sinistré en cas d’incendie.

La constitution du dossier avant l’expertise suivant l’incendie

Pour avoir droit à une indemnisation, l’assuré doit apporter la preuve des dommages qu’il a subis. C’est pourquoi il est recommandé de garder l’intégralité des objets endommagés par l’incendie ou l’explosion, même s’ils ont été brûlés ou partiellement détériorés, mais aussi de rassembler l’ensemble des documents qui permettent d’identifier les biens endommagés ou détruits, tels que des photos, des factures ou encore des bons de garantie. Avant la venue de l’expert d’assurance, il est conseillé de faire réaliser des devis de remise en état du bien et de s’adjoindre les conseils et compétences d’un expert d’assuré, car celui de l’assureur a pour mission de défendre les intérêts de son mandant, et non ceux de l’assuré.

Le déroulement d’une expertise après un incendie ou une explosion

Une fois le sinistre survenu et l’assurance prévenue, un expert est désigné par cette dernière puis mandaté pour aller au domicile concerné pour évaluer les dégâts occasionnés. Il convient d’un rendez-vous avec le sinistré afin de procéder à la réalisation de l’expertise. Lors de sa venue, l’assuré lui remet en outre le dossier préalablement constitué. Un rapport d’expertise est alors rédigé, sur la base de ces éléments et de ses propres analyses. Il est transmis par la suite à l’assuré. Si celui-ci conteste le montant d’indemnisation, il peut notamment faire réaliser une contre-expertise.

Les différentes indemnisations après un incendie ou une explosion

Si le sinistre est de la responsabilité du propriétaire, c’est sa propre assurance qui prend en charge l’indemnisation des désordres. Si le sinistre a débuté chez un voisin, l’assurance du sinistré indemnise celui-ci, puis s’arrange avec l’assurance du voisin. Si le bien immobilier victime d’un sinistre est uniquement assuré pour les risques locatifs, les dommages causés au propriétaire du bien sont couverts, mais non ceux causés au locataire. Enfin, si le sinistré n’est pas assuré, l’occupant du sinistre a pour obligation d’indemniser les victimes.
 

demander-un-devis

nous-contacter