Les pertes matériels et immobilières occasionnées par un sinistre incendie sont souvent importantes du fait de leur caractère irréversible (les réparations ne suffisent pas, il faut remplacer, par exemple). Cependant faire les démarches d’indemnisation rapidement permet d’obtenir des solutions satisfaisantes. Voici la démarche à suivre pour être indemnisé après un sinistre incendie.

Comment faire la déclaration de sinistre à l’assureur ?

Dans les 5 jours qui suivent la découverte du sinistre incendie, il faut impérativement avertir son assureur. Retarder cette démarche peut signifier la perte pure et simple de l’indemnisation. A partir des informations demandées par l’assureur, comme les détails concernant l’assuré, le sinistre et le contrat d’assurance, il sera possible de préparer correctement un dossier avec tous les documents nécessaires à la prise en compte de l’incendie.

Anticiper correctement l’expertise

La responsabilité, non seulement de lister mais aussi de prouver ce qui a été perdu lors de la catastrophe revient à l’assuré. Pour se faire il est conseillé de maintenir ce qui a été endommagé en état. Il est important de prendre des photos et de retarder au maximum le nettoyage ou les réparations afin d’avoir le temps de faire soi-même une évaluation correcte voire de laisser l’expert d’assurance et, le cas échéant, l’expert d’assuré, estimer les dommages. Les factures et relevés bancaires aident à prouver l’appartenance des biens perdus. En l’absence de ceux-ci, on se basera sur le témoignage de proches (famille ou amis).

Le but de l’expertise

Si l’incendie a eu un impact important et que l’indemnisation est susceptible de dépasser les seuils de remboursement de base, c’est à dire plus que quelques centaines d’euros, alors l’assurance effectuera une expertise. Cette estimation prendra en compte le prix de ce qui a été endommagé ou détruit tout en répercutant son âge ou ancienneté sur la valeur originelle. L’évaluation a aussi pour objectif de constater si la perte surpasse le montant du capital stipulé dans le contrat d’assurance. Bien que son analyse éclairée est sensée être objective et réaliste, l’expert cherche à défendre son mandant la compagnie d’assurance qui l’envoie. Pour cette raison il est nécessaire d’avoir une idée précise et exacte de la valeur réelle des biens et des dommages afin de pouvoir négocier au mieux les indemnisations. L’aide d’un expert indépendant est souvent indispensable en ce sens.
 

demander-un-devis

nous-contacter